• Publié par : Hélène Rannou-Boucher
  • Imprimer cette page

24 et 25 octobre 2013 : Colloque sur L'Architecture de Paix et de Sécurité en Afrique à la croisée des Chemins

  
L’Architecture de Paix et de Sécurité en Afrique(APSA), mise en place par le Protocole de Durban en 2002 à l’initiative de Etats de l’Union Africaine, semblait être la réponse continentale la plus adaptée pour mettre un terme aux atteintes à la paix et à la sécurité sur le continent. C’est l’une des raisons pour lesquelles l’APSA a fait l’objet précocement d’un soutien de la part de la Communauté Internationale, et plus particulièrement de l’Union Européenne qui, par le truchement du Partenariat Stratégique Afrique – UE, est devenu un acteur important du soutien à l’APSA. Pourtant l’actualité démontre à l’envie que l’APSA n’a pas forcément produit les effets escomptés. La crise malienne n’est pas la seule à mettre à l’épreuve l’APSA. La Somalie, la République Centrafricaine, la République Démocratique du Congo, Madagascar constituent d’autres exemples. L’objet du Colloque de Ouagadougou est, précisément, de dresser un bilan critique de l’APSA. A ce titre, la réflexion s’orientera vers l’analyse des réussites, des insuffisances ou échecs de l’APSA, afin d’en tirer des leçons et des propositions concrètes à usage régional et international pour qu’elle devienne plus efficiente.


Le colloque de Ouagadougou a réuni des chercheurs dont P. Klaousen et Anne Hamonic, membres du Centre d'excellence Jean Monnet de Rennes, et des acteurs, d’Afrique et d’ailleurs, intéressés par les questions de sécurité collective.


Il a été co-organisé par le Centre d’études européennes et de l’intégration, le Centre Noël Emile de l’Université Ouaga II (CEEI), en collaboration avec le Cendre d’études et de recherche sur les droits africains et sur le développement institutionnel des pays en développement (CERDRADI) de l’Université Bordeaux IV et en partenariat avec la chaire UNESCO "Intégrations Régionales" de l'Université de Rennes 1.

 

 


Les actes de ce colloque sont parus sous le titre "L'architecture de paix et de sécurité en Afrique" sous la direction de Matthieu FAU-NOUGARET et de Luc-Marius IBRIGA le 27 mars 2014 aux éditions L'Harmattan.