• Publié par : Hélène Rannou-Boucher
  • Imprimer cette page

Programme des rendez-vous d'Europe 2011

Le cycle de conférences se déroulera
du 17 janvier au 4 avril 2011.

Interruption les 14, 21 et 28 février 2011

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles
pas de réservation nécessaire
 

Horaires : 18 - 19 h 30

Lieu : Amphi 1,
Faculté de droit et de sciences politiques,
Entrée par l'avenue du doyen Roger Houin, 35042 Rennes
Accéder à la Faculté

« Europe des Etats, Europe des citoyens
et des citoyennes  »

 

 

 

Pour écouter ou réecouter une conférence, cliquez sur le jour correspondant à la conférence puis sur "Ecouter"

 

en partenariat avec la Fondation Robert Schuman  

 

avec le soutien de

 

 

  • Consultez le livret des Rendez-vous d'Europe 2011
  • Consultez le power point des Rendez-vous d'Europe 2011

      

par M. Jacques-Alain de SEDOUY
 
M. Jacques-Alain de SEDOUY a été chef de cabinet à la Commission des Communautés européennes (1973-1976), ambassadeur en Jordanie, au Mexique et auprès de l'O.C.D.E., coprésident adjoint de la conférence sur l'ancienne Yougoslavie (1994-1995), ambassadeur au Danemark, conseiller d'Etat en service extraordinaire (1998-2002)
 
Publications :

M. Jacques-Alain de SEDOUY est l'auteur, entre autres, de « Chateaubriand, un diplomate insolite » (1992), « Le Congrès de Vienne, l'Europe contre la France » (2003), « Le concert européen : Aux origines de l'Europe (1814-1914) » (2009).


Ce conférencier vous a été présenté par:

Catherine Flaesch-Mougin, Professeur à l’Université de Rennes 1,  Responsable du Centre de recherches européennes, département de l’Institut de l’Ouest : Droit et Europe (IODE-UMR - CNRS 6262), Coordinatrice du Centre d’excellence Jean Monnet de Rennes, Responsable de la Chaire UNESCO « Intégrations régionales »
 

 

   

  

Pour aborder le thème du jour :


L'objet de la conférence est de montrer que se sont développées, à la sortie des guerres de la Révolution et de l'Empire, des relations entre les Etats européens qui ont assuré au continent une paix, relative, jusqu'en 1914 et une prospérité et un rayonnement dans le monde exceptionnels. En sorte que, en 1950, en s'engageant dans la construction européenne, les Européens ne partaient pas de nulle part mais ils avaient déjà une expérience, interrompue par la parenthèse tragique de 1914-1945, sur la base de laquelle ils ont pu développer leur projet. En somme, la conférence portera sur l'Europe...avant l'Europe.

Pour aller plus loin :

- Bibliographie :

  • GERBET (Pierre), « La construction de l'Europe », Armand Colin, Collection : AC.UNIVERSITAIR U, 4e édition (2007), 584 p.
  • SEDOUY (Jacques-Alain) « Le concert européen : Aux origines de l'Europe (1814-1914) », Fayard, 483 pages septembre 2009

Après 1919 :

  • NOEL (Gilbert), « Penser et construire l’Europe (1919-1992) », Paris, Editions Atlande, 2008, 414 p.
  • MONNET (Jean), « Mémoires », LGF, Collection : Le Livre de Poche (2007), 825 p
  • SCHIRMANN (Sylvain), « Penser et construire l'Europe (1919-1992) - Etats et opinions nationales face à la construction européenne », Editions Sedes, 2007, 204 p.

 

 

par Catherine LALUMIERE,
Secrétaire d'État auprès du ministre des Relations extérieures, chargée des Affaires européennes (1984-1986) –Secrétaire générale du Conseil de l'Europe (1989-1994) – Députée au Parlement européen (1994-2004) – Vice-présidente du Parlement européen (2001-2004) – Présidente de la Fédération Française des Maisons de l'Europe
 
 

Catherine Lalumière est Docteur en Droit public et en Sciences politiques. Elle a exercé comme Maître de conférences auprès des Universités de 1960 à 1981 (Rennes, Bordeaux, Paris I) puis a été Députée de la Gironde (1981-1989) avant d’être Secrétaire d’Etat et Ministre (1981-1986) notamment Secrétaire d’Etat chargée des Affaires européennes de 1984 à 1986.
Elle fut Secrétaire Générale du Conseil de l’Europe (1989-1994), Députée au Parlement européen (1994-2004), Vice-Présidente du Parlement européen (2001-2004).

Elle est l’auteur de plusieurs rapports et études notamment sur :
  • Les Droits de l’Homme dans le monde
  • La PESC (Politique extérieure et de sécurité commune) et la PESD (Politique européenne de sécurité et de défense)
  • Les relations entre l’Union européenne et la Russie
  • La culture et l’Europe, la diversité culturelle, l’interculturalité
  • La fonction publique européenne et en particulier l’égalité des chances entre les hommes et les femmes
Elle est membre de plusieurs associations à vocation européenne, Présidente de la Maison de l’Europe de Paris, Présidente de la Fédération Française des Maisons de l’Europe, Présidente de Relais Culture Europe, Présidente de l’Association européenne des écoles politiques du Conseil de l’Europe (pays de la CEI).


Cette conférencière vous a été présentée par:



Carole Billet, Doctorante, Attachée temporaire d’Enseignement et de Recherche, membre du Centre de recherches européennes de Rennes, département de l’Institut de l’Ouest : Droit et Europe (IODE-UMR - CNRS 6262), membre du Centre d’excellence Jean Monnet de Rennes
Sujet de thèse : L’action extérieure de l’Union européenne dans le cadre de l’Espace de liberté, de sécurité et de justice, Directrices : C. FLAESCH-MOUGIN, Professeur, chaire européenne Jean Monnet, Université Rennes I/ Elspelth GUILD Radboud Universiteit Nijmegen (Pays-Bas), professeur invitée à la London School of Economics, chaire européenne Jean Monnet.

    
  
 
  

Pour aborder le thème du jour :


Le Conseil de l’Europe a été la première organisation européenne, créée dès 1949. Cependant, il est fort mal connu depuis que la Communauté européenne, devenue l’Union européenne, occupe le devant de la scène.

Malgré cela, l’étude du Conseil de l’Europe est fort intéressante car il a beaucoup contribué à l’unification et à la stabilisation du continent européen en regroupant 47 Etats membres dont la Russie, l’Ukraine, etc..

De plus, en donnant à l’Europe un socle de valeurs humanistes (respect des droits de l’homme, de l’état de droit, de la démocratie pluraliste…), il a aussi contribué à fixer les objectifs de la construction européenne et le sens du projet européen que, aujourd’hui, on a malheureusement tendance à oublier.

Aujourd’hui, dans la crise que traverse l’Europe, le Conseil de l’Europe a un rôle important dont les citoyens européens devraient être conscients.


Pour aller plus loin:


- Ressources internet :


 - Bibliographie :

  • BITSCH (M-T.), « Histoire de la construction européenne de 1945 à nos jours », Editions Complexe, Collection : Questions à l'Histoire, 2004, 360 p.
  • OLIVI (B.) et  GIACONE (A.), « L'Europe difficile : Histoire politique de la construction européenne », Editions Gallimard, Collection : Folio Histoire,  édition revue et augmentée (5 avril 2007), 546 pages
  • ROYER (A.), Le Conseil de l'Europe, Editions Milan, 2010, 64 p

Par Jean-Paul Jacqué
Professeur émérite à l’Université de Strasbourg,
Directeur général honoraire du Conseil de l’Union européenne
 


 Carrière universitaire et au sein des institutions de l’Union européenne

Professeur titulaire (1978) à l’Université de Strasbourg (Faculté de droit), Professeur au Collège d’Europe de Bruges, Professeur à l’Institut d’Etudes européennes de l’Université libre de Bruxelles, Professeur invité aux Universités de Barcelone, Fribourg, Louvain, Lisbonne, Madrid, Santiago du Chili, Nommé Directeur au Service Juridique du Conseil des Ministres des Communautés Européennes le 16 janvier 1992

Fonctions administratives

Directeur de l’Institut des Hautes Etudes Européennes de Strasbourg (1974-1977), Doyen de la Faculté de Droit et des Sciences Politiques de Strasbourg (1977-1981), Président de l’Université Robert Schuman de Strasbourg (Strasbourg III) (1983-1990), Secrétaire Général de l’Institut International des Droits de l’Homme (Fondation René Cassin), 1990-1992

Responsabilité éditoriales

Membre du Comité de Rédaction de la Revue Générale de droit international public, Directeur de la Revue Trimestrielle de Droit Européen, Membre de l’editorial board de la Common Market Law Review

Principales publications

  • Cours Général de droit communautaire, Recueil de l’Académie de droit européen de Florence, 1990, Volume I
  • La constitution européenne, revue universelle des droits de l’homme, Vol.7, n. 11-12
  • La Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne, Revue universelle des droits de l’homme, 2000
  • Le Conseil dans le volume 10 du Commentaire Mégret, 2000
  • Back to Philadelphia, Revue du Marché Commun, 2002
  • Charte des droits fondamentaux et droit à un recours effectif - Dialogue entre le juge et le constituant, Il Diritto dell’Unione Europea 2002
  • Droits fondamentaux et compétences internes de la Communauté, Mélanges Cohen-Jonathan, 2004
  • Manuel de droit institutionnel communautaire, 3e ed. Dalloz, 2004, p. 1007
  • Le traité de Lisbonne : une vue cavalière, Revue Trimestrielle de Droit Européen, 2008, p. 239
  • Droit institutionnel de l'Union européenne, 6ème édition, Dalloz 2010, 757 p.

 

Ce conférencier vous a été présenté par:

Anne Hamonic, Doctorante, Attachée temporaire d’Enseignement et de Recherche,  membre du Centre de recherches européennes de Rennes, département de l’Institut de l’Ouest : Droit et Europe (IODE-UMR - CNRS 6262), membre du Centre d’excellence Jean Monnet de Rennes
Sujet de thèse : L’Union européenne et l’Organisation des Nations Unies – Directrice : C. FLAESCH-MOUGIN, Professeur à l’Université de Rennes 1, responsable du Centre de recherches européennes, département de l’Institut de l’Ouest : Droit et Europe (IODE-UMR - CNRS 6262), Coordinatrice du Centre d’excellence Jean Monnet de Rennes.

Pour aborder le thème du jour :


L’intégration et la coopération constituent les deux pôles classiques de la construction européenne. Certains voient dans l’intégration le bien absolu et dans la coopération le mal absolu. La réalité est beaucoup plus nuancée si l’on se situe dans une perspective historique. La coopération est parfois un passage obligé vers l’intégration puisqu’au fil du temps la frontière entre les deux techniques s’est déplacée. L’un des enjeux du traité de Lisbonne n’était pas de stabiliser cette frontière, mais de conserver cette mobilité tout en organisant les deux pôles de manière plus structurée. Il sera utile de vérifier si cet objectif a été atteint compte tenu notamment du renforcement de la logique d’intégration, mais aussi du nouveau rôle attribué au Conseil européen.

 

Pour aller plus loin:


- Ressources internet :


- Bibliographie :

  • COHEN-JONATHAN (G.), « Chemins d’Europe – Mélanges en l’honneur de Jean-Paul Jacqué », Dalloz, 2010, 787 p.
  • HERVOUET (F.), « Démarche communautaire et construction européenne, colloque CEDECE de Poitiers », Doc.française, coll. Les travaux de la CEDECE, 2002
  •  « L’expérience européenne, 50 ans de construction de l’Europe (1957-2007), des historiens en dialogue, actes du colloque international de Rome 2007 », Textes réunis par Gérard BOSSUAT, Eric BUSSIERE, Robert FRANK, Wilfried LOTH & Antonio VARSORI, Bruylant, LGDJ, 510 p

par Thierry Chopin,
Directeur des études de la Fondation Schuman,
Professeur au Collège d’Europe de Bruges et à l’IEP de Paris (Sciences Po)

 En raison d'un problème technique, cette conférence n'a pu être enregistrée.

 
Thierry Chopin est docteur en science politique de l’École des hautes études en sciences sociales (EHES S, Paris). Il est actuellement directeur des études de la Fondation Robert Schuman. Professeur à Sciences Po et au Collège d’Europe (Bruges), il enseigne également à Mines Paris Tech (Corps des Mines). Il est expert associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI-Sciences Po). Il est l’auteur de nombreuses publications sur les questions européennes et dirige chaque année, avec Michel Foucher, « L’état de l’Union. Rapport Schuman sur l’Europe » (Editions Lignes de repères) Il a co-dirigé le Dictionnaire critique de l’Union européenne (Armand Colin, 2008) et a récemment publié, avec Y. Bertoncini, Politique européenne. Etats, pouvoirs et citoyens de l’Union européenne (Presses de Sciences Po – Dalloz, coll. « Amphis », 2010)

  

Ce conférencier vous sera présenté par:

 

Adrien BODART, Doctorant, membre du Centre de recherches européennes de Rennes, département de l’Institut de l’Ouest : Droit et Europe (IODE-UMR - CNRS 6262), membre du Centre d’excellence Jean Monnet de Rennes
Sujet de thèse : L'UE et la protection juridique des eaux souterraines: vers une gestion intégrée fondée sur la prise en compte des services écosystémiques, Directrice : Nathalie Hervé-Founereau, chargée de recherches CNRS, habilitée à diriger des recherches, Directrice adjointe de l’Institut de l’Ouest : Droit et Europe (IODE), UMR CNRS 6262, membre du Centre d’excellence Jean Monnet de Rennes

  

 

Pour aller plus loin:

      - Ressources internet :
      www.touteleurope.eu/fr/
      -    Bibliographie :


      • BERTONCINI (Y.), CHOPIN (T), « Politique européenne. Etats, pouvoirs et citoyens de l’Union européenne », Presses de Sciences Po – Dalloz, coll. « Amphis », 2010
      • BINZER HOBOLT (S.), “Europe in Question: Referendums on European Integration”, Oxford University Press (2009), 286 p.
      • CHALTIEL (F.), « Naissance du peuple européen », Odile Jacob (2006), 225 p

par Loïc AZOULAI,
Professeur de droit à l'Institut universitaire européen de Florence
et à l'Université Panthéon-Assas Paris II

Ecouter la conférence et le débat
Podcaster la conférence
Voir la galerie photo
   
Loïc Azoulai est Professeur de droit public à l'Institut universitaire européen de Florence et à l'Université Panthéon-Assas Paris II . Il a été Référendaire à la Cour de Justice des Communautés européennes (2003-2006), dans le Cabinet de l’Avocat général Poiares Maduro.
Il a été Professeur de droit public, à l’Université de Rouen (2002-2006) après avoir été Maître de conférences, à l’ Université Paris II (2001-2002) et Assistant à l’ Université de Saint-Etienne (1999-2001). Il a également l’Assistant du  Professor C. Joerges, à l’Institut européen de Florence (1998-1999)


Principales publications :

- « Article I-3. Les objectifs » in Traité établissant une Constitution pour l'Europe, Partie I, L. Burgorgue-Larsen, A. Levade, F. Picod (dir.), Bruylant, 2007
- L'autorité de l'Union européenne, ouvrage collectif codirigé avec L. Burgorgue-Larsen, Bruylant, Bruxelles, 2006
- « La loi et le règlement vus du droit communautaire », Cahiers du Conseil Constitutionnel, n° 19, 2005
- « Autonomie et antinomie du droit communautaire: la norme communautaire à l'épreuve des intérêts et des droits nationaux », Petites affiches, numéro spécial, 5 octobre 2004, n° 199, p. 4.
- « La Constitution et l'intégration. Les deux sources de l'Union européenne en formation », Revue française de droit administratif, septembre/octobre 2003
- « L'ordre concurrentiel et le droit communautaire » in L'ordre concurrentiel. Mélanges en l'honneur d'Antoine Pirovano, Editions Frison-Roche, 2003

Ce conférencier vous a été présenté par:


Cécile Rapoport, Maître de Conférences  à l’Université du Maine, membre du Centre de recherches européennes de Rennes, département de l’Institut de l’Ouest : Droit et Europe (IODE-UMR - CNRS 6262); membre du Centre d’excellence Jean Monnet de Rennes

  

 

  

Retrouvez et podcastez la conférence sur :

   

Pour aller plus loin:


-Ressources internet :


- Bibliographie :

  • AVGERI (P.), « Enjeux et rouages de l'Europe actuelle : Culture et citoyenneté européennes », Sup'Foucher, 8e édition (15 septembre 2010), 384 p.
  • BLUMANN (C.), « La citoyenneté de l’Union européenne (bientôt dix ans) », in Mélanges K . Ipsen, Beck, Munich, 2000, p. 3
  • BLUMANN (C.), «  Citoyenneté européenne et droits fondamentaux en droit de l’Union européenne : entre concurrence et complémentarité » in Libert, justice, tolérance : mélanges en hommage à G. Cohe,-Jonathan, Bruylant, vol. I, p. 265
  • ICARD (P.), OLIVIER (J.), »Une citoyenneté européenne dans tous ses "Etats" », Editions Universitaires de Dijon (2009), 130 p.
  • MAGNETTE (P.), « De l'étranger au citoyen. Construire la citoyenneté européenne », Ed. De Boeck,coll: Homme, l'étranger, 1997, 196 p.
  • MAGNETTE (P.), « La citoyenneté européenne », Université de Bruxelles, coll. Etudes européennes (1999), 249 p.
  • PHILLIP (C.), SOLDATOS (P.), « La citoyenneté européenne », Université de Montréal, 2000, 269 p.

 

par Francis Kessler
Maître de conférences à l'Ecole de droit de la Sorbonne (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Senior counsel, Cabinet Gide Loyrette Nouel (Paris)

 

Activités d'enseignement : Francis Kessler est maître de conférences de droit privé à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne (chargé des cours de droit de la sécurité sociale, de droit comparé du travail, de droit commercial et de protection sociale complémentaire d'entreprise). Il est également  depuis décembre 2002 - Avocat à la Cour au cabinet Gide Loyrette Nouel AARPI, Paris

Auparavant il a été Maître de conférences de droit privé à l’Université de Nancy II (1988-1993), Maître de conférences à Robert Schuman de Strasbourg (de 1993 à 1999) après avoir été Chargé d'enseignements à la Faculté de droit, Université de Strasbourg III (1984 à 2003), Chargé d'enseignements à l'Institut des Hautes Etudes Européennes, Université de Strasbourg III (1986-1987 et de 1994 à 1998), Chargé d'enseignements à l'Université de Paris X Nanterre (1987 à 2005 ), Chargé d'enseignements à l'Ecole d'Assistante sociale, Strasbourg (1986-1988), Chargé d'enseignements à l'Institut d'Etudes Politiques, Paris (1989-1991), Chargé d'enseignements à l'Université de Nancy II (1994 à 1997)

Il est professeur étranger invité à l'Université de Wuhan (Chine populaire).

Il a également été de 1993 à 2000 Enseignant invité à l'Université de Trèves (Allemagne) cours de droit commercial français, de 1994 à 1998 Chargé d'enseignement à l'Université d'Anvers UIA department Rechten , de 1987 à 2004 Chargé d'enseignement à l'Université Robert Schuman de Strasbourg, Enseignant invité à la Libra Universita de studie soziale LUISS Rome (programme ERASMUS de sécurité sociale) en 1992, Enseignant invité à l'Université d'Edimbourg (Ecosse) et à l'Université d'Uppsala (Suède) en 1993,  Enseignant invité à l'Université de Tilburg, Pays-Bas en  1995. De 1999 à 2007 il a enseigné à l'Université de Gand

Activités de recherche

Il est Membre du Centre de recherches de droit social UFR « André Tunc » Université de Paris 1, du European labour law experts network (ELLN°) groupe de réflexion de la Commission de l'Union Européenne sur les évolutions du droit du travail en Europe. Il est Chercheur invité au Center for health economics and institutions, Université de Pékin

Activité d'expert

depuis 1995 - Expert auprès du Conseil de l'Europe (DG III Cohésion sociale)
expert national français dans le programme d'observation de l'évolution du droit du travail (DG Emploi Commission de l'Union européenne)

 

Ce conférencier vous sera présenté par:

Muriel Le Barbier- le Bris, Maître de conférences - Université de Rennes 1, HDR, co-responsable du Master 2 « Droit de l’Union européenne et droit de l’OMC » (double finalité recherche et professionnelle) de l’Université de Rennes 1, Directrice adjointe de l’Institut de l’Ouest : Droit et Europe (IODE), UMR CNRS 6262, membre du Centre d’excellence Jean Monnet de Rennes

 

Retrouvez et podcastez la conférence sur :

  

Pour aller plus loin:


-Ressources internet :

  • Texte de la Charte des droits fondamentaux : http://www.europarl.europa.eu/charter/pdf/text_fr.pdf
  • Fiche sur les droits de travailleurs (site europa): http://europa.eu/legislation_summaries/internal_market/living_and_working_in_the_internal_market/c10525_fr.htm

  •  fiche sur la citoyenneté européenne (site toute l’Europe): http://www.touteleurope.eu/fr/actions/citoyennete-justice/les-droits-du-citoyen-europeen.html


- Bibliographie :


  • ALIPRANTIS (N;) et PAPAGEORGIOU (I.) (dir.) « Social rights: challenges at european, regional and international level- Challenges for the 21st century » sous la direction de, Bruylant, coll. Rencontres européennes, 2010, 408 p.
  • COLLUCI (M.), « L’avenir de l’Union européenne entre libertés économiques et droits sociaux fondamentaux », Revue du droit de l’Union européenne, 2009, pp. 55-72
  • HENNION (S.), LE BARBIER-LE BRIS (M.), DEL SOL (M.), « Droit social européen et international », Thémis, collection Droit, 416 p.
  • KESSLER (F.), LHERNOULD (J-P.), « Code annoté européen de la protection sociale 2010 »,  Groupe Revue Fiduciaire, Collection Les Codes RF, 4e édition (2010), 677 p.

 

par Guy BAUDELLE,
Professeur d’aménagement de l’espace-Urbanisme à l’Université Rennes 2,
Chaire européenne Jean Monnet en Géographie,
membre du Centre d’Excellence Jean Monnet de Rennes
avec
Mme Despina Vasilcu,
Chargée de cours en géographie à l'Université «Stefan cel Mare» de Suceava (Roumanie) postdoctorante à ESO-Rennes

Retrouvez le power point de la conférence en cliquant ici

Ecoutez la conférence

Guy Baudelle est Professeur à l’Université Rennes 2, Chaire européenne Jean Monnet, membre du Centre d’excellence Jean Monnet de Rennes, membre du laboratoire ESO-Rennes (UMR-CNRS 6590 « Espaces et Sociétés »), Directeur du Master professionnel de Géographie-Aménagement, Directeur du Parcours « Espaces et Sociétés » (ESO) du Master « Villes Territoires et Sociétés » (VTS)
 
 
 
   
 
 
   
Thème(s) de recherches :
  • Analyse prospective des territoires (Europe, France, Façade atlantique)
  • Géographie et aménagement de la France et de l’Europe (politique régionale européenne, polycentrisme, réseaux urbains, relations villes-campagnes)
  • Géographie économique et développement régional
  • Organisation institutionnelle des territoires (intercommunalité)
  • Géographie théorique

Publications principales :

  • JEAN Y., BAUDELLE G., (Dir.) L'Europe Aménager les territoires, préface d'Ambroise Guellec, Paris, Armand Colin, Collection U Géographie, 2009, 424 pages.
  • BAUDELLE G., MONTABONE B., TALLEC J., 2009, EU Structural Funds and Territorial Cohesion at Regional Scale in France , 49e Congrès européen de la Regional Science Association, Lódz, 25-29 Août.
  • BAUDELLE G., L’intercommunalité est-elle à la hauteur des enjeux territoriaux ? Une perspective européenne, in CHARLES-LE BIHAN D., DOARÉ R. (dir.), Les cadres renouvelés de l’intercommunalité, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2009, pp. 79-98.
  • BAUDELLE G., Polycentrism, equity and social cohesion in Europe, in CATTAN N. (dir.), Cities and networks in Europe. A critical approach of polycentrism, Montrouge, John Libbey Eurotext, 2007, p. 75-80.
  • BAUDELLE G., ELISSALDE B. (dir.),Regards croisés sur l’intégration européenne (1957-2007) , n° thématique, L’Information Géographique, 2007, vol. 71, n° 4, 145 p.
  • BAUDELLE G. (2006), La géographie sociale et la cohésion territoriale : une question d’échelles, in SECHET R., VESCHAMBRE V. (dir.), Penser et faire la géographie sociale, PUR, pp. 89-97.
  • ALLAIN R., BAUDELLE G., GUY C. (dir.), Le polycentrisme. Une ambition nouvelle pour l’aménagement du territoire, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, Coll. Espace et Territoires, 2003, 390 p.
  • BAUDELLE Guy, CASTAGNÈDE Bernard (dir.), Le polycentrisme en Europe. Une vision de l'aménagement du territoire européen, La Tour d'Aigues, Éditions de l'Aube, 2002, 267 p.
  

Ces conférencier vous ont été présentés par:

Benoît MONTABONE
Agrégé de Géographie
Allocataire-Moniteur en géographie – Université Rennes 2 (France)
Doctorant
Membre du laboratoire ESO-Rennes (UMR - CNRS 6590  «Espaces et Sociétés»), Université européenne de Bretagne (Rennes 2 - Haute Bretagne)
Sujet de thèse : Union européenne et Turquie: les enjeux de la cohésion territoriale.
  

Retrouvez et podcastez la conférence sur :


  

Pour aller plus loin:


  • CLOCHARD (O.), « Atlas des migrants en Europe », Armand Colin, 2009, 144 p.
  • WIHTOL DE WENDEN (C.), BENOIT-GUYOD (M.), « Atlas mondial des migrations : Réguler ou réprimer... gouverner », Editions Autrement, 2009, 79 p  

 

par Olivier Costa,
Chercheur au CNRS,
Centre Emile Durkheim, Institut d’Études Politiques de Bordeaux
 
 
  • Ecouter la conférence et le débat

Olivier Costa est un politologue français.
Il est chargé de recherche CNRS au sein du Centre Emile Durkheim,  à l’Institut d'études politiques de Bordeaux. Il enseigne les institutions et politiques de l'Union européenne à Bordeaux.
Il est également Professeur visitant à l’Université libre de Bruxelles, au Collège d'Europe (Bruges) et l'Institut européen de l'université de Genève.
Il a notamment enseigné à Sciences Po (Paris) [1] et à Sciences Po Strasbourg.
Il codirige la Section d’études européennes de l'Association française de science politique.
Ses recherches portent sur le système institutionnel de l'Union européenne, sur la question démocratique dans l'Union, et sur la représentation parlementaire et la représentation d’intérêts en Europe.


Bibliographie

Ouvrages :

  • Le Parlement européen, assemblée délibérante, Bruxelles, Éditions de l'Université de Bruxelles, collection « Études européennes », 2001, 507 p.
  • Qui sont les députés français ? Enquête sur des élites inconnues, avec Eric Kerrouche, Paris, Presses de Sciences Po, collection « Nouveaux débats », 2007, 216 p.
  • Vin et politique. Bordeaux, la France, la mondialisation, avec Jacques De Maillard et Andy Smith, Paris, Presses de Sciences Po, collection « Gouvernances », 2007, 395 p.
  • Le Parlement européen, avec Florent Saint Martin, Paris, La Documentation française, Collection "Réflexe Europe", 2009, 160 p.

Direction d’ouvrages et de numéros de revues :

  • L’Union européenne, une démocratie diffuse ?, avec N. Jabko, C. Lequesne et P. Magnette, numéro spécial de la Revue française de science politique, vol. 51, n° 6, décembre 2001.
  • The Diffusion of Democracy: Emerging Forms and Norms of Democratic Control in the European Union, en codirection avec N. Jabko, C. Lequesne et P. Magnette, numéro spécial du Journal of European Public Policy, vol. 10, n° 5, octobre 2003.
  • Vers un renouveau du parlementarisme en Europe ?, en codirection avec E. Kerrouche et P. Magnette, Bruxelles, Editions de l’Université de Bruxelles, collection « sociologie politique », 2004, 302 p.
  • Le patriotisme constitutionnel et l’Union européenne, en codirection avec P. Magnette, numéro de la revue Politique européenne, n° 16, printemps 2006, 188 p.
  • Democracy, European governance and social sciences. What’s wrong with Europe ?, en codirection avec I. Janin, Paris, Editions de Condé, 2007, 250 p.
  • Une Europe des élites? Réflexions sur la fracture démocratique européenne, en codirection avec P. Magnette, Bruxelles, Editions de l’Université de Bruxelles, collection « études européennes », 2007.
  • Les nouveaux espaces de la régulation politique, en codirection avec T. Berthet, R. Gouin, X. Itçaina et A. Smith, Paris, L’Harmattan, coll. Logiques politiques, 2008, 320 p.

 

Ce conférencier vous a été présenté par:


 
Sylvain Laurent, Doctorant, membre du Centre de Recherches européennes de Rennes, département de l’Institut de l’Ouest : Droit et Europe (IODE-UMR - CNRS 6262), membre du Centre d’excellence Jean Monnet de Rennes
Sujet de thèse : La contribution du Parlement européen à la création et au développement constitutionnel de l’Union européenne - Directrice : C. FLAESCH-MOUGIN, Professeur, chaire européenne Jean Monnet, Université Rennes I.

 

 

  

Pour aborder le thème du jour


La décision prise, avec le traité de Maastricht, d’affirmer le caractère politique de l’Union a ouvert une crise de légitimation de la construction européenne qui n’a toujours pas trouvé sa solution. Malgré les multiples réformes des traités, visant à mieux répondre aux attentes des citoyens en termes d’action publique et à rendre le système institutionnel plus transparent, efficace et démocratique, les opinions publiques semblent durablement méfiantes à l’endroit de l’Union. Depuis le rejet du traité constitutionnel européen en 2005 par les électeurs français et néerlandais, les négociateurs des traités ont envisagé de nouvelles solutions pour remédier à cette défiance. Ils ont clairement affirmé la nature représentative du système politique de l’Union et y ont, par ailleurs, introduit des éléments de démocratie participative.

Le plus spectaculaire est l’opportunité, offerte un million de citoyens européens d’un nombre ‘significatif’ d'États membres, d'inviter la Commission européenne à soumettre une proposition législative sur des questions pour lesquelles ils considèrent qu’une action de l'Union est nécessaire (article 11 du Traité sur l'Union Européenne). Alors que le Parlement européen vient d’approuver, en la modifiant, la proposition de la Commission précisant les modalités d’application de l'initiative citoyenne (qui doit encore être adoptée par le Conseil), il faut s’interroger sur la portée de ce nouvel instrument.

S’agit-il d’un dispositif de légitimation formelle de l’Union ou d’une procédure réellement susceptible de renforcer la participation des citoyens ordinaires et la réduction du déficit démocratique ? La Commission acceptera-t-elle de jouer le jeu ou sera-t-elle jalouse de ses prérogatives ? N’y a-t-il pas un risque de dérive populiste, comme on a pu en voir ces derniers temps en Suisse ?

Retrouvez et podcastez la conférence sur :

 

Pour aller plus loin:

-    ressources internet :

- Bibliographie

  • Résolution législative du Parlement européen du 15 décembre 2010 sur la proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil relatif à l'initiative citoyenne
  • L'initiative citoyenne : une fausse bonne idée ? par Jean-Luc Sauron,Questions d'Europe n°192, Fondation Schuman
  • Revue du Marché Commun et de l’Union européenne n° 518 à 523, mai à décembre 2008, 12 chroniques dans la rubrique « Du traité constitutionnel au traité modificatif de Lisbonne » :

    • Voir en particulier la Revue du Marché Commun et de l’Union européenne n° 519, juin 2008, « Deuxième partie : coups de projecteur sur les « valeurs de l’Union» » :
      - « Le traité de Lisbonne et la charte des droits fondamentaux », Aurélie Moriceau, pp. 361-364
    • Voir en particulier la Revue du Marché Commun et de l’Union européenne n° 521, septembre 2008, « Quatrième partie : coups de projecteur sur « la démocratisation de l’Union» » :
      - « Brèves réflexions sur le titre consacré aux « dispositions relatives aux principes démocratiques, Christine Delcourt, pp. 490-493
      - « le nouveau rôle des parlements nationaux : avancée étatique ou sursaut étatiste », Muriel Le Barbier-Le Bris, pp. 494- 498.

 

  • KADDOUS (C.), « L’initiative citoyenne, un instrument de démocratie directe à l’échelle de l’Union européenne », dans Les principes fondamentaux de la constitution européenne, dossier de droit européen n°15, Bruylant, Bruxelles, 2006, pp. 317-328.

 

  • LAURENT (S.), « Le droit d’initiative citoyenne… En attendant l’entrée en vigueur de la Constitution européenne », Revue du Marché commun et de l’Union européenne, avril 2006, n° 497, pp. 221-226.

 

par Yves BOT
premier Avocat général à la Cour de justice de l'Union européenne

 

né en 1947; diplômé de la faculté de droit de Rouen; docteur en droit (université de Paris II Panthéon-Assas); professeur associé à la faculté de droit du Mans; substitut puis premier substitut au parquet du Mans (1974-1982); procureur de la République près le tribunal de grande instance de Dieppe (1982-1984); procureur de la République adjoint près le tribunal de grande instance de Strasbourg (1984-1986); procureur de la République près le tribunal de grande instance de Bastia (1986-1988); avocat général près la cour d'appel de Caen (1988-1991); procureur de la République près le tribunal de grande instance du Mans (19991-1993); chargé de mission auprès du ministre d'État, garde des Sceaux (1993-1995); procureur de la République près le tribunal de grande instance de Nanterre (1995-2002); procureur de la République près le tribunal de grande instance de Paris (2002-2004); procureur général près la cour d'appel de Paris (2004-2006); avocat général à la Cour de justice depuis le 7 octobre 2006, premier Avocat général depuis 2009.



Ce conférencier vous sera présenté par:


Marie-Cécile Cadilhac, Doctorante, en 4ème année à l’ENS Cachan-Antenne de Bretagne,  membre du Centre de recherches européennes de Rennes, département de l’Institut de l’Ouest : Droit et Europe (IODE-UMR - CNRS 6262), membre du Centre d’excellence Jean Monnet de Rennes

Sujet de thèse : La dimension parlementaire de l'action extérieure de l'Union européenne, Directrice : I. BOSSE-PLATIERE, Professeur, Université Rennes I, membre du Centre de recherches européennes de Rennes, département de l’Institut de l’Ouest : Droit et Europe (IODE-UMR - CNRS 6262), membre du Centre d’excellence Jean Monnet de Rennes

Retrouvez et podcastez la conférence sur :


  • ce site
  • la wikiradio de l’UEB  : la conférence sera rediffusée le jeudi 7 avril à 18 h  sur http://ueb.saooti.com/fr/player/


Pour aller plus loin:


- Ressources internet :

-    Bibliographie :

  • BENOÎT-ROHMER (F.), « Valeurs et droits fondamentaux dans le traité de Lisbonne » in E. BROSSET, C. CHEVALLIER-GOVERS, V. EDJAHARIAN et C. SCHNEIDER (dir.), Le traité de Lisbonne, reconfiguration ou déconstitutionnalisation de l’Union européenne, Bruylant, 2009, 352 p., p. 143
  • BRAIBANT (G.), « La Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne – Témoignages et commentaires », Ed. Seuil, Coll. Points essais, 2001, 329 p.
  • DE SCHUTTER (O.), « Les droits fondamentaux dans l’Union européenne », in Journal de droit européen, n° 168, avril 2010, p. 120-127
  • DUTHEIL DE LA ROCHERE (J.), « La Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne : quelle valeur ajoutée, quel avenir ? », Revue du Marché Commun et de l’Union européenne, 2000, n° 437, p. 223
  • FAVREAU (B.), « La Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne après le Traité de Lisbonne », Ed. Bruylant, 2010, 382 p.