• Publié par : Hélène Rannou-Boucher
  • Imprimer cette page

 

Mme Alexandra Langlais-Hesse est  Chargée de recherches au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS)et membre du Centre d'excellence Jean Monnet de Rennes.

L'Allocation d'installation scientifique de Jeunes chercheurs d'un montant de 10 000 euros que lui a accordée Rennes Métropole  lui permettra d'approfondir la thématique suivante « Activités agricoles et risques environnementaux : rupture ou continuité normative sous l’égide du développement durable ? ».



Les allocations d’Installations Scientifiques octroyées par Rennes Métropole  visent à favoriser l’installation de jeunes chercheurs, à aider aux recrutements dans des disciplines confrontées à un fort vieillissement, favoriser des projets fédératifs et interdisciplinaires.

Site de Rennes Métropole 

A. Langlais-Hesse

Lors de la célébration par la Commission européenne du vingtième anniversaire du programme Jean Monnet à Bruxelles les 7 -8 septembre 2009, Monsieur le Commissaire à l’éducation, à la formation, à la culture et à la jeunesse, Ján Figel a remis le prix Jean Monnet 2009 à Mme Catherine FLAESCH-MOUGIN, Coordinatrice du Centre d’excellence Jean Monnet de Rennes pour son engagement en faveur de l'enseignement sur l'intégration européenne. La cérémonie s'est déroulée en présence de 450 participants le 7 septembre 2009.

Dans le cadre d'un "cluster meeting" organisé par la Commission européenne  les 10 et 11 décembre 2009 dans le but de collecter des informations sur les bonnes pratiques et d'identifier des domaines à développer et à améliorer concernant les études aux niveaux du mastère et du doctorat, le Professeur Joël Lebullenger, Professeur à l'Université de Rennes 1, Chaire européenne Jean Monnet, Directeur du Master de Droit européen, membre du Centre d'excellence  Jean Monnet de Rennes  a été sollicité pour présenter un rapport sur les bonnes pratiques développées à Rennes dans le cadre du Master de droit européen. 37 chaires Jean Monnet avaient été invitées à cette rencontre. 11 rapport ont été présentés.

Pour obtenir une copie du rapport, merci d'adresser un courriel à

En savoir plus sur le cluster meeting de 2009

Guy Baudelle, chaire européenne Jean Monnet, Professeur à l’Université Rennes 2 - Haute Bretagne, membre du RESO (Rennes-Espace et société), composante rennaise de l’UMR-CNRS 6590, intitulée « Espaces et Sociétés », membre du Centre d'excellence Jean Monnet de Rennes a été promu chevalier des palmes académiques.

Cette distinction lui a été remise par M. Alain Miossec, Recteur d'académie à Rennes


G.Baudelle

M. Baudelle vient de publier "L'Europe Aménager les territoires", Armand Colin, coll. U géographie, 424 p, 2009

Comment l'Union européenne transforme-t-elle l'aménagement des territoires ? Telle est la question fondamentale analysée dans cet ouvrage.
Questionnant d'abord les politiques communautaires à impact territorial (politique de cohésion, PAC, transports, environnement, etc.), il interroge ensuite l'adaptation des politiques nationales d'aménagement à l'impératif européen, des déserts nordiques à la lointaine Turquie, avant de montrer comment l'aménagement affronte des défis transnationaux (gestion des massifs, étalement urbain, etc.). Des auteurs européens décryptent très concrètement le jeu des échelles, en 24 chapitres, dans un volume abondamment illustré qui s'adresse aux étudiants, candidats aux Capes et agrégations, élèves des classes préparatoires et enseignants, sans oublier les acteurs de l'aménagement des territoires eux-mêmes.

En savoir plus sur cette publication

Mme Catherine LALUMIERE, ancienne secrétaire générale du Conseil de l'Europe, ministre des Affaires européennes de 1984 à 1986, Vice-présidente du Parlement européen de 2001 à 2004, Présidente de la Maison de l’Europe de Paris, a remis la médaille de Chevalier de la Légion d’Honneur à Mme Catherine FLAESCH-MOUGIN, Professeure à l’Université de Rennes 1, Chaire européenne Jean Monnet en droit, Directrice du Centre de Recherches Européennes de Rennes (CEDRE), département de l’Institut de l’Ouest : Droit et Europe (IODE-UMR - CNRS 6262), coordinatrice du Centre d’excellence Jean Monnet,  Samedi 30 janvier 2010.

Après avoir présenté la « longue et dense » carrière universitaire de Catherine FLAESCH-MOUGIN  et les nombreuses réalisations de cette dernière, Mme LALUMIERE a également souligné que cette « infatigable universitaire » était une « femme formidable » très appréciée de ses collègues et collaborateurs, digne héritière du Professeur Jean RAUX, fondateur du CEDRE.
Mme FLAESCH-MOUGIN a, quant à elle, précisé que cette distinction revêtait à ses yeux une dimension collective et affective. Elle a, en effet, souligné que le CEDRE est une école de pensée et de rigueur, constitue une équipe conviviale et solidaire et se caractérise par une atmosphère chaleureuse.

La cérémonie s’est déroulée au 4ème étage de la Faculté de Droit et de Science Politique dans la bibliothèque du CEDRE.

Mardi 1er février 2011, le professeur Yves Fréville, membre honoraire du Parlement et vice-président de l'autorité de la statistique publique, a remis l'insigne de Chevalier de l’Ordre national du Mérite au  Professeur Maurice Baslé de l'Université de Rennes 1, Chaire européenne Jean Monnet (économie), membre du Centre d'excellence Jean Monnet de Rennes, Vice-président de l'Université de Rennes 1, Vice-président Europe et International de l'Université européenne de Bretagne a reçu .

M. Baslé est chercheur actif au CREM-CNRS-UMR 6211-Université de Rennes 1, Docteur d'État en sciences économiques, agrégé,  en poste à l'Université de Rennes 1 depuis 1988, créateur et premier directeur de l'école doctorale de sciences économiques et de gestion, ancien vice président CEVU de l'Université, doyen honoraire de la faculté de sciences économiques, toujours en charge de l'évaluation au bureau du président et en charge de la création du pôle de recherche et d'enseignement supérieur.
Il a été nominé au prix de l'innovation 2007 de l'association des maires de France, catégorie Informatique et télécommunications.

En savoir +

Tél. : 33 (0)2 23 23 35 16
Courriel:

Jeudi 1er septembre 2011 à 16 h s'est déroulée dans l'amphi André Percerou de la Faculté de droit la rentrée solennelle en présence de M. Le Président de l'Université de Rennes 1, Guy Cathelineau, du Doyen Edouard Verny et des membres de la Faculté de Droit de Rennes.
 
Catherine Flaesch-Mougin, Professeur émérite de l'Université de Rennes1, chaire Jean Monnet,  coordinatrice du Centre d'excellence Jean Monnet, Responsable de la Chaire UNESCO "Intégrations régionales et du GDRI IRMCED y a prononcé un discours en tant que  marraine des étudiants de 1ère année
 
 

 
 
 
 
Pratique :

  • Ecouter la leçon inaugurale de Mme Blandin-Obernesser
    Mme Blandin évoque les conclusions générales d'un Avocat Général dans la partie de sa leçon consacrée à "la conciliation entre la protection des droits fondamentaux" en indiquant
    "Que dit le droit de l’Union en la matière ?
    D’abord, dans un arrêt Promusicae, qu’un juste équilibre entre la protection des droits fondamentaux protégés par l’ordre juridique « communautaire » doit être garanti.
    Ensuite, mais seul l’Avocat Général s’est prononcé à ce jour dans une affaire Scarlet, qu’une décision de justice ne peut pas imposer à un fournisseur d’accès de mettre en place un système de filtrage pour l’emploi des logiciels peer to peer dont la portée serait globale, notamment en l’absence de base légale. Les limitations à l’exercice des droits et libertés fondamentaux doivent en effet être prévus par la loi. L’arrêt est impatiemment attendu pour jeudi 24 novembre".

    L’arrêt a été rendu le 24.11 (aff. C-70/10). L’injonction faite au fournisseur d’accès de mettre en place un système de filtrage global, préventif, à ses frais et sans limitation de durée suppose une surveillance globale du réseau, laquelle est interdite. Par ailleurs, cette injonction porte atteinte à la liberté d’entreprendre du fournisseur ainsi qu’aux droits fondamentaux des utilisateurs : droit à la protection des données personnelles et liberté d’information.
  • En savoir plus sur le Centre
  • Diaporama de la rentrée solennelle ( Photos : Gaëlle Lepage - service communication de l'Université de Rennes 1)
  • Consulter le dossier de presse
 
Le Centre d’excellence Jean Monnet de Rennes a organisé pour la première fois sa cérémonie de rentrée solennelle à l’occasion du renouvellement de son label, en juin dernier, par la Commission européenne pour la période 2011-2014. Cette cérémonie marquait l’entrée de Télécom Bretagne parmi les membres institutionnels du Centre. 
 
 
Mme Annie Blandin-Obernesser, Professeur de droit à Télécom Bretagne, nouvelle lauréate d’une Chaire européenne Jean Monnet sur la thématique "Union européenne et Société de l’Information " y a prononcé une leçon inaugurale sur "Communications électroniques et nouveaux médias : quelle architecture juridique pour l’Europe ?"
 
 
 

 

Programme :

 
  • Accueil par Mme Catherine Flaesch-Mougin, Professeur émérite de l’Université de Rennes 1, Chaire européenne Jean Monnet ad personam, coordinatrice scientifique du Centre d’excellence Jean Monnet
     
  • Allocutions d’ouverture : 

    • M. Yves Le Lostecque, Assistant du Directeur général, représentant M. Truszczynski, Directeur général de la DG Éducation et Culture, Commission européenne
    • M. David Alis, Vice-président de l’Université de Rennes 1, représentant M. Guy Cathelineau, Président de l’Université de Rennes 1 et de l’Université européenne de Bretagne
    • Mme Raymonde Séchet, Vice-présidente de l’Université Rennes 2, représentant M. Emile Gombert, Président de l’Université Rennes 2
    • M. Patrice Quinton, directeur de l’ENS-Cachan Antenne de Bretagne
  • L’entrée de Télécom Bretagne dans le Centre d’excellence Jean Monnet et la Chaire européenne Jean Monnet « Union européenne et Société de l’information » par M. Paul Friedel, Directeur de Télécom Bretagne
  • Leçon inaugurale de Mme Annie Blandin-Obernesser, Professeur à Télécom Bretagne, Chaire européenne Jean Monnet, sur « Communications électroniques et nouveaux médias : quelle architecture juridique pour l’Europe ? »
     
      
     
     

 

Voir également la rubrique les manifestations ouvertes au public

 

 

 

 

L'Espace Jean Raux  a été inauguré le 25 juin 2013 lors d'une cérémonie en présence du fondateur du Centre d'excellence Jean Monnet de Rennes.

Adjoint au maire, délégué aux relations internationales et aux affaires européennes de 1983 à 1995, Jean RAUX est devenu Professeur de droit à l'université de Rennes 1 après y avoir soutenu sa thèse sur "les relations extérieures de la Communauté Economique Européenne" en 1964 avec mention très bien et félicitations du jury. Fondateur et directeur du Centre de Recherches Européennes de Rennes (aujourd’hui équipe de l’Institut de l’Ouest : Droit et Europe UMR 6262). Pédagogue, disponible, il a crée une Ecole rennaise de droit communautaire qui a une notoriété internationale. Il a formé des générations d'étudiants qui occupent aujourd’hui de hautes fonctions dans les institutions locales, nationales et européennes, dans les instances universitaires, dans les cabinets d'avocats et dans les entreprises. Véritable « père fondateur » du Centre d’excellence Jean Monnet de Rennes il a obtenu en 1992 l’une des premières Chaire européennes Jean Monnet et est devenu la même année professeur de classe exceptionnelle.

L'inauguration de l'Espace Jean Raux dans lequel le Centre d'excellence Jean Monnet de Rennes a emménagé le 14 juin 2013 a eu lieu devant 200 personnes en prése

nce de M. Daniel Delaveau, Maire de Rennes et président de Rennes Métropole, de Mme Mireille Massot, vice-présidente du Conseil Général d’Ille-et-Vilaine, de M. Bernard Pouliquen, vice-président Enseignement et Recherche du Conseil régional de Bretagne, de Mme Isabelle Gravière-Troadec, secrétaire générale aux Affaires Régionales de Bretagne.


Un temps fort européen a permis de rendre hommage à Jean Raux. Des discours ont été prononcés dans ce cadre par M. Edmond Hervé, Sénateur, ancien Maire de Rennes, Mme Inge Govaere, Professeur à l’Université de GAND, Chaire européenne Jean Monnet, Directrice du département d’Etude juridiques européennes au Collège d’Europe de Bruges, et M. Luciano Di Fonzo, coordonnateur de l'Action Jean Monnet.

Retrouvez ce temps fort de la vie du Centre à travers quelques photos (Diaporama)

 

 

M. le Professeur, Joël Lebullenger, Chaire européenne Jean Monnet, membre du Centre d'excellence Jean Monnet de Rennes a été promu au rang de Professeur de classe exceptionnelle par l'Université de Rennes 1. Cette promotion est effective au 1er septembre 2013.

Qu'est qu'un Professeur de classe exceptionnelle ?

Le corps des professeurs des universités comporte trois classes ("grades") :
- une seconde classe qui comprend 6 échelons ;
- une première classe qui comprend 3 échelons ;
- une classe exceptionnelle qui comprend 2 échelons.
Cette promotion est assez rare. En effet, le grade de Professeur de classe exceptionnelle n'est attribué qu'aux professeurs ayant fait preuve de compétences exceptionnelles dans les différentes missions d'un professeur des universités, que se soit par l'excellence de leurs travaux de recherche, ou en jouant un rôle majeur dans la communauté scientifique en termes d'encadrement, de diffusion, et de structuration de la recherche.

Qui est Joël Lebullenger ?

Après avoir enseigné à l’Université de Rennes 1 de 1973 à 1983, Joël Lebullenger été nommé maître de conférences à l’Université Antilles-Guyane (de 1983 à 1985) puis à Brest en 1985. Il enseigne à l’Université de Rennes 1 depuis 1988. Aujourd’hui, les enseignements qu'il dispense à Rennes de la licence 1 au Master 2, sont centrés sur les questions juridiques européennes en lien pour certains avec le droit international économique. Ceci est lié aux activités de recherche et à l’obtention, en 1999, par le Professeur Lebullenger d’une chaire européenne Jean Monnet. Celle-ci, délivrée par la Commission européenne sur critères scientifiques, implique en effet une concentration des enseignements sur l’intégration européenne (90 h minimum). Outre ces enseignements, il dirige des formations de 3ème cycle. A partir de 1991, il est  devenu responsable de la Maîtrise de droit communautaire puis de droit européen, avant de devenir en 1995 responsable du DEA de droit communautaire. Depuis l’introduction de la réforme LMD il dirige le Master de droit européen et la spécialité du Master 2 « Droit de l’Union , droit de l’OMC ». Le Master 2 de Rennes est reconnu pour ses « bonnes pratiques » par la Commission européenne et a été classé A+ par l’AERES en 2011.

Enfin, après avoir participé à la création du double diplôme à finalité recherche entre le Master 2 « Droit de l’Union européenne, droit de l’OMC » de l’Université de Rennes1 et le « LLM avec concentration en droit du commerce international et des investissements étrangers » (« LLM with Concentration in International Trade and Investment Law ») de l’Université d’Ottawa, il co-dirige ce nouveau diplôme qui sera en place à partir de septembre 2013.

A leur invitation, il a enseigné dans 9 Universités étrangères : en Europe, au Collège d’Europe de Bruges – Belgique (1987 – 1993) ; à l’université Adam Mickiewicz de Poznan – Pologne (1993) ; à l’Institut de l’État et du Droit de l’Académie des Sciences de Almaty – Kazakhstan (1994) ; à l’Institut Universitaire international de Luxembourg (1994) ; à la Faculté Internationale des Sciences Humaines de Bucarest – Roumanie (1995) ; à l’Académie diplomatique de Spetsae – Grèce (2003) ; en Amérique latine, à l’Université Fédérale du Rio Grande Do Sul de Porto Alegre – Brésil (2000) ;  en Asie, à l’École Supérieure de Commerce de Hanoï – Vietnam (depuis 2010). Il a par ailleurs enseigné en Afrique, où il a également exercé des responsabilités pédagogiques en contribuant à la mise en place et aux activités de l’École Doctorale Régionale d’Afrique de l’Ouest (EDRA), à Dakar (Sénégal), en tant que représentant de l’Université de Rennes 1 au sein du consortium de direction institué (1996 – 2004).

Ses publications portent à titre principal sur les interactions entre le droit des relations extérieures de la CEE puis de l’Union européenne et le droit international économique. Il a publié 14 articles dans des revues à comité de lecture, co-dirigé 5 ouvrages et participé à 5 ouvrages collectifs autres que des Actes de colloques. Il co-dirige une chronique sur le droit de l’Action extérieure à l’Annuaire de droit de l’Union européenne et appartient à des comités scientifiques de revues et d’ouvrages (collection « Rencontres européennes, éd. Bruylant depuis 2001 ; revue « Pouvoirs dans la Caraïbe » depuis 2009). Il a présenté 21 communications dans des colloques internationaux,dont 9 colloques de la Commission pour l’Etude des Communautés Européennes (CEDECE).Il a participé à l’organisation de 31 colloques ou rencontres scientifiques internationaux (organisation ou co-organisation de 7 colloques et workshops internationaux qui ont tous donné lieu à publication et forte implication dans 6 campus européens d’été),à la coordination de projets internationaux (par exemple dans le cadre d’ Universités européennes d’été ou dans le cadre du programme BOLOGNIA-JURIS  avec des universités russes), ainsi qu’à la mise en place de partenariats institutionnels (par exemple entre l’Université de Rennes 1 et la Représentation permanente de la France auprès de l’OMC). Ses recherches l’ont amené également à être membre d’un groupe d’experts internationaux de 15 juristes auprès du Service Juridique de la Commission européenne (1997 – 2000).Il a également été expert désigné par l’Action Jean Monnet de la Commission européenne, dans le cadre du « Programme EFTLV » (décembre 2009).

Il est par ailleurs membre fondateur de plusieurs réseaux scientifiques (Chaire UNESCO et d’un Groupement de Recherche Internationale (GDRI-CNRS) dédiés aux intégrations régionales dans le monde). Depuis juin 2013, le Professeur Lebullenger est coordinateur du GDRI. Depuis février 2103, il est d’autre part responsable d’un projet scientifique émergent  au sein de l'IODE sur « La reconfiguration des relations transatlantiques -structuration d’un réseau franco-canadien » avec notamment l’Université du Québec à Montréal (UQAM), l’Université Laval et l’Université d’Ottawa. En tant que Chaire Jean Monnet, il est membre directeur du Centre d’excellence Jean Monnet (CEJM) qui regroupe les deux Universités de Rennes et l’ENS Cachan-Antenne de Bretagne.

Le Professeur Lebullenger a dirigé plus de 50 mémoires en Master 2 droit de l’Union depuis 2004 et 9 thèses qui ont été soutenues dont 7 avec félicitations du jury. Il en dirige 3 autres actuellement. Il a également participé à 2 jurys d’habilitation à diriger les recherches et à 27 jurys de thèses, dont 11 externes. 

Membre actif de l’Institut de l’Ouest : Droit et Europe (UMR-CNRS 6262), il est membre élu du Conseil de Gestion de la Faculté de Droit et de Science politique de Rennes depuis mars 2008. Il a été membre du Conseil de direction de l’« Institut de l’Ouest: Droit Europe » (IODE – UMR CNRS 6262) de 2001 à 2008. Il est depuis 2006 membre du Conseil scientifique et depuis 2012 du Bureau (vice-président délégué à la recherche) du GIS « Institut des Amériques » (IDA) de Rennes où il représente l’IODE.

 

Remise de diplômes aux étudiants du master 2 « Droit de l’Union européenne, droit de l’OMC »

La cérémonie de remise des diplômes de la promotion 2013 du master 2 « Droit de l’Union européenne, droit de l’OMC » a eu lieu le lundi 4 novembre 2013 à la faculté de droit et de science politique de Rennes.

Futurs diplômés, parents, familles, anciens élèves, professeurs et institutionnels se sont retrouvés à l’occasion de cette cérémonie. Les étudiants du master ont reçu leur diplôme des mains de leur parrain, Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France

Membre de la Banque Centrale européenne, Christian Noyer était intervenu au préalable sur la future union bancaire européenne (lire son discours).

Galerie Photos

---------------------------------------------

La présence de Christian Noyer, prestigieux ancien étudiant rennais, témoigne de l’excellence du Master 2 « Droit de l’Union européenne, droit de l’OMC » reconnu pour ses « bonnes pratiques » par la Commission européenne et noté A+ (excellent) en 2011 lors du renouvellement de son habilitation par l'Agence d'Évaluation de la Recherche et de l'Enseignement supérieur.
 
 
 
 
 
 
  

   
Le Professeur Jean RAUX est décédé le 23 décembre 2013. Jean RAUX était le Père fondateur du Centre Jean Monnet de Rennes. Il avait, auparavant, fondé le Centre De Recherches Européennes CEDRE/IODE .
 
Né en 1936, Jean RAUX était une personnalité et un universitaire exceptionnel."Son rayonnement scientifique, son engagement pédagogique, l’admiration et l’attachement qu’il suscitait si naturellement ont fait de lui un véritable Grand Universitaire" (Marc Blanquet, Président de la CEDECE) . Par toutes ses qualités et grâce à son humanité Jean Raux était bien plus pour nous que tout ce que les mots peuvent décrire : il nous a donné une leçon de vie. 
 
Les membres du Centre d'excellence Jean Monnet et les Chaires tiennent à remercier  très vivement toutes les personnes qui leur ont envoyé des témoignages de sympathie et d'amitié. Ces messages nous ont beaucoup réconfortés et ont été également transmis à la famille du Professeur Raux.
 
Retrouvez ici les hommages rendus à Jean Raux dans la presse

   
Jean Raux, l’Europe au cœur Texte collectif, Revue Place Publique, n°28, Mars-Avril 2014
 
 
 
 
 
 
   
    

  

Alexandra LANGLAIS, Chargée de recherches CNRS à l'IODE (UMR CNRS 6262) et membre du Centre d'excellence Jean Monnet de Rennes, vient de se voir décerner la médaille de bronze du CNRS par l'Institut National des Sciences Humaines et Sociales.

Cette distinction consacre la qualité de ses travaux en droit de l'environnement, en particulier l'originalité de ceux consacrés aux paiements pour services environnementaux. La médaille de bronze du CNRS récompense des chercheurs (une quarantaine par an), dont les travaux en font des spécialistes de talent dans leur domaine. Cette récompense représente un encouragement du CNRS à poursuivre des recherches bien engagées et déjà fécondes.

>>> Le portrait vidéo de la chercheuse

Les travaux d’Alexandra consistent à explorer la dimension agricole dans le droit de l’environnement. Initialement consacrées au droit des pollutions et des nuisances agricoles dans le cadre d’un travail de thèse sur le statut juridique des déchets agricoles, ses recherches au sein du CNRS ont aujourd’hui une ambition plus large : celle de la durabilité de l’agriculture où la diversité biologique, et plus spécifiquement les services écosystémiques et son corollaire les paiements pour services environnementaux (PSE), occupe une place essentielle.

L’étude des services écosystémiques définis par le Millenium ecosystem assessment (MEA 2005) comme les bénéfices que les êtres humains tirent du fonctionnement des écosystèmes ainsi que celle des PSE ont été peu explorées par le droit. Celui-ci est plus souvent perçu comme un instrument de mise en œuvre de politiques publiques que comme un levier propice à la réflexion critique en amont. Actuellement les services écosystémiques envahissent le discours politique et n’apparaissent que timidement dans le droit. Il est cependant évident que l’approche par services ne peut qu’influencer le droit applicable à la protection et à la gestion de l’environnement.

Ce travail exploratoire s’inscrit également depuis 2012 dans un réseau thématique pluridisciplinaire CNRS-INEE (RTP BIODISCEE) coordonné par Nathalie Hervé-Fournereau, DR CNRS-IODE. Ce réseau formalise la volonté d’une équipe de juristes dont Alexandra fait partie de structurer une communauté de chercheurs d’horizons disciplinaires différents autour de l’articulation entre les services écosystémiques, la biodiversité et le droit. La littérature scientifique consacrée aux services écosystémiques explose actuellement et les recherches d’Alexandra centrées plus spécifiquement sur les PSE mettent l’accent sur l’interdisciplinarité nécessaire pour analyser la juridicité de cette notion. En effet, l’analyse juridique des différentes facettes de ces paiements ne peut se comprendre sans le fondement économique qui les promeut mais également sans saisir l’objet du paiement, les services écosystémiques et leur lien avec l’écosystème. Ces travaux consacrés à un objet scientifique précis constituent également un terrain fécond de dialogue entre le droit et l’économie et entre le droit et les sciences du vivant et renvoie plus largement à une réflexion sur le rôle et la place du droit.

(Source : A. Le Gall - OSUR)

>>> En savoir plus sur les recherches d'Alexandra Langlais

 

 

 

Le directeur général de l’OMC, Roberto Azevêdo, est le parrain de la promotion 2013-2014 du Master 2 "Droit de l’Union européenne et droit de l’OMC".

Les étudiants ont choisi leur parrain : ce sera Roberto Azevêdo. Nommé il y a six mois à la tête de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), son directeur général a donné son accord. Ce sera une première pour lui aussi. Le diplomate brésilien succède dans la liste des parrains à d’autres personnalités économiques et politiques de premier plan : Jacques Delors, Simone Veil, José-Manuel Barroso…

Dans son courrier, le directeur général de l’OMC a souligné « l’offre de formation originale, d’une qualité reconnue parmi les programmes universitaires européens et ouverte sur le monde » du master. Citant les voyages maritimes et les enclos paroissiaux bâtis grâce au commerce du lin, il a aussi rappelé l’importance des échanges internationaux à l’origine du rayonnement culturel et économique de la Bretagne. Et Roberto Azevêdo de conclure : « Je ne suis pas étonné que ce programme soit offert par une université bretonne ».

Un diplôme unique en France

Le Master "Droit de l’Union européenne et droit de l’OMC" de l’université de Rennes 1 forme chaque année depuis dix ans une vingtaine d’étudiants français et étrangers aux rouages juridiques complexes du commerce international. « Ce parrainage prestigieux est une reconnaissance de la qualité de l’enseignement dispensé », se félicite Joël Lebullenger, son responsable pédagogique.
Entre cours et séminaires, la formation permet aux étudiants d’approfondir leurs connaissances du droit européen, en interaction avec les dispositions du droit du commerce international. Unique en France, elle est associée à un double diplôme franco-canadien sur le droit des investissements étrangers, conçue avec l’université d’Ottawa.

Au terme de leur cursus, des opportunités variées et prometteuses s’offrent aux étudiants. Les diplômés sont nombreux à trouver un poste dans les institutions européennes, les administrations françaises, les cabinets d’affaires internationaux, les services juridiques de grandes entreprises ou les structures de lobbying. Avant de prendre leurs fonctions, ils espèrent pouvoir accueillir leur prestigieux parrain à Rennes, à l’occasion de la remise des diplômes de fin d’année peut-être.

Les étudiants de la promotion "Roberto Azevêdo" au Parlement européen à Bruxelles
  
 
 Article de Ouest-France du 18 avril 2014 (cliquer l'image pour lire l'article)